Baie d'Açai




La baie d'Açaï est un fruit qui pousse sur les palmiers Euterpe oleracea  dans les zones marécageuses de la forêt tropicale d'Amazonieau Brésil.

Il s'agit d'un palmier exclusivement sud-américain, que l'on retrouve aussi au Nord-est du Venezuela, au Surinam, au Guyana, à Trinidad et Tobago, en Guyane française, à l'ouest, on note sa présence au niveau de la côte Pacifique de Colombie et du nord de l'Équateur. Le palmier, aussi appelé "palmier pinot" ou "pinot" tout court, ou encore "wasséï " en Guyane française, tient son appellation "Açaï" du portugais açaizeiro, "manaka" au Surinam, "murrapo" en Colombie, il est connu par les indigènes sous le nom de içá-çai, qui signifie "le fruit qui pleure"

Les fruits appelés baies d'açaï ou tout simplement açaï, sont rouge pourpre voir violet, et font une taille similaire à celle d'un raisin, de 1 à 2 cm de diamètre et pèse 1.5g. Sa chaire (mésocarpe) est pulpeuse et fine, d'épaisseur inférieure ou égale à 1mm. Elle enveloppe un noyau dur (endocarpe) qui contient la graine d'açaï. La baie d'açaï est extrêmement riche en aliments naturels. Les indigènes de la région de l'Amazonie ont intégré cette baie à leur régime alimentaire depuis des centaines d'années.

Seulement 10% de la baie est comestible, comprenant sa pulpe et sa peau, les 90% représente la graine qui n'est pas consommée. Le fruit a un goût semblable à un mélange énergétique de baies rouges et de chocolat. Sa composition et son goût particulier font de la baie d'açaï un aliment unique de plus en plus populaire au Brésil et au-delà de ses frontières.

La baie est exceptionnellement riche en antioxydants, acides aminés et acides gras essentiels.

Avec 15 à 20 fois plus d'antioxydants que dans le raisin rouge, elle est l'une des meilleures sources d'antioxydant trouvé dans n'importe quel type de nourriture.
Une  étude publiée dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry a démontré qu'entre 56 et 86 % des cellules cancéreuses humaines cultivées en boîtes de Petri avaient été détruites grâce à l'açaï. Les antioxydants - ou composés phytochimiques - ont en effet la capacité de lutter contre les radicaux libres de l'organisme, qui dégradent les parois des cellules.Le fruit aurait aussi des effets vasodilatateurs suggérant son efficacité pour le traitement des maladies cardiovasculaires, selon la même étude. Il contiendrait également des oméga-6 et 9, des protéines, des fibres, des minéraux et des vitamines (A, B et E).
 
 

ATTENTION :


Il est très important que mes Conseils en Naturopathie ne se substituent en aucun cas à la Médecine Conventionnelle. Il ne faut Jamais oublier que La Naturopathie n'est qu'un Complément de la Médecine. N'oubliez pas de Consulter Impérativement votre Médecin .